L'UFC-Que Choisir est totalement indépendante des fabricants, des commerçants, des activités de services, des syndicats, des groupes de presse ou financiers, des partis politiques, du gouvernement et, plus généralement, de tout intérêt ou groupement autre que ceux des consommateurs.

 

A l'UFC-Que Choisir 93 sud nous sommes des bénévoles avisés qui aident les consommateurs dans le traitement de leurs litiges contre des professionnels.

 

L’UFC-Que Choisir 93 sud est au service des consommateurs pour les informer, les conseiller et les défendre. Enfin, l'UFC-Que Choisir est également une association reconnue de défense de l'environnement et de la santé.

 

Les adhésions sont les seuls revenus de l'association,

elles nous permettent d'être totalement indépendant.

 

 

Indépendant, sans publicité, militant

constituent les trois piliers du fonctionnement de l'UFC-Que Choisir 93 sud.

 

Pour nous contacter :

contact@93sud.ufcquechoisir.fr

 

Si vous êtes déjà adhérent à notre association 

et

avez un litige à nous soumettre

 

Que faisons-nous avec vous ?

 

 

15,6 MILLIONS D’EUROS DE POUVOIR D’ACHAT ECONOMISES

ENERGIE MOINS CHERE ENSEMBLE

 

 

Au lendemain de la clôture de la campagne « Energie moins chère ensemble », et alors que les tarifs réglementés du gaz augmentent de 2,6% HT ce 1er décembre, l’UFC-Que Choisir se félicite que plus de 106 000 consommateurs aient exprimé le souhait de souscrire à l’offre personnalisée qui leur a été adressée, ce qui représente une économie de pas moins de 15,6 millions d’euros pour la collectivité des souscripteurs.

 

SNCF Indemnisation de tous les retards

 

TGV et Intercités : indemnisation de tous les retards de train d'au moins 30 minutes

Dans le cadre de la mise en place, au 1er décembre 2016, de la nouvelle « garantie ponctualité 30 minutes », tout retard d'au moins 30 minutes est indemnisé par la SNCF.

C’est une évolution bienvenue. Jusqu’à présent, seuls étaient indemnisés les retards imputables à la compagnie ferroviaire. Désormais, tous les motifs sont concernés. Une évolution loin d’être anodine.

 

Désormais, en TGV et en Intercités, tout retard entre 30 minutes et 1 h donne le droit à un remboursement en bons d’achat (valables 1 an) de 25 % du prix du billet. Entre 1 h et 2 h, le remboursement est toujours de 25 %, mais peut être accordé en bons d’achat ou par virement bancaire. Entre 2 h et 3 h, l’indemnité se monte à 50 %. Elle passe à 75 % au-delà de 3 h.

 

En outre, il est désormais plus simple d’obtenir ce dédommagement. L’usager peut faire sa demande en ligne, sur le site g30.sncf.com. Le bon d’achat, reçu « en 48 h » selon la SNCF, est utilisable « sur tous les canaux » (et non plus seulement en agence physique) et en plusieurs fois.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire votre demande par courrier en téléchargeant préalablement le formulaire présent sur le site de la SNCF. En cas d’impossibilité d’utiliser Internet, vous pouvez récupérer ce formulaire directement en gare.

Pour les trains Ouigo ou iDTGV, l’indemnité est de 25 % du prix du billet à partir de 1 h de retard et de 50 % au-delà de 2 h.

En indemnisant tous les retards, la SNCF se met enfin en règle vis-à-vis de Bruxelles.

Appel à témoignages

Rappel Volkswagen et décharge

 

Dans le cadre des rappels du  « dieselgate », des consommateurs nous ont indiqué qu’il leur avait été demandé de signer une décharge avant de mettre en conformité leur véhicule Volkswagen.

Afin de vérifier l’étendue de cette pratique, nous souhaitons obtenir des témoignages de personnes auxquelles ce constructeur a demandé de signer un formulaire de décharge de responsabilité « EA 189 » indiquant qu’« un endommagement du calculateur moteur est possible lors de la mise à jour ».

Si vous êtes concerné, merci de nous transmettre vos coordonnées et votre formulaire à l’adresse  : contact@93sud.ufcquechoisir.fr.

Merci d'avance

Les extensions de garantie

 

Les vendeurs d’électroménager et d’appareils électroniques insistent-ils vraiment pour placer une extension de garantie au moment de l’achat ? Que valent leurs discours, peut-on vraiment leur faire confiance ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus en caméra cachée dans plusieurs grandes surfaces spécialisées (Boulanger, But, Darty, Fnac) de la région parisienne. Les arguments que nous avons entendus sont loin de nous avoir convaincus.

 

 

Factures Orange

 

Un de nos adhérents nous écrit :

" Bonjour Je viens de résilier mon abonnement portable chez Orange. Je n'ai jamais eu (à ma demande) de facture papier, mais uniquement sous forme électronique consultable sur le site d'Orange.

Du fait que j'ai résilié mon abonnement, je n'ai plus accès à mes factures. Or, je crois me souvenir, qu'une facture téléphonique (fixe ou mobile) doit être conservé pendant 1 an (en prévision d'une contestation éventuelle).

Le service client Orange est disposé à me faire des duplicata ce ces factures mais ceci est un service payant. N'existe-il pas un recours pour contraindre le prestataire a me garantir un accès à mes document pendant la période légale de conservation ?

Merci par avance pour votre réponse. Sincères salutations,"

 

Le seul recours contraignant que nous connaissons est le retour à la facture mensuelle papier envoyée par la poste...... Faut-il que nous incitions les abonnés Orange à cette pratiques ?

 

Le concept gagnant/gagnant n'a vraiment pas cours chez Orange .......

 

Samsung Galaxy Note 7

Les droits des victimes

 

Le 10 octobre dernier, Samsung a mis un terme définitif à la carrière du Galaxy Note 7, lancé à la fin du mois d’août 2016. Le fabricant a décidé de rembourser tous les clients qui s’étaient offert ce nouveau smartphone haut de gamme, et leur propose à la place un Galaxy S7 ou un Galaxy S7 Edge. Les consommateurs concernés, qui sont des centaines à nous avoir envoyé leur témoignage, ne condamnent pas l’accident industriel. Mais la mauvaise gestion de la crise fait monter la tension. Absence d’informations ou interlocuteurs mal renseignés, consignes contradictoires, préjudice totalement ignoré… Les motifs de mécontentement sont nombreux. Voici nos réponses juridiques aux nombreuses questions que soulève cette affaire.

 

La note Que Choisir

 

 

Alors que les consommateurs sont souvent perdus face à la myriade d’offres de produits et la multiplication des allégations et des labels fantaisistes, l’UFC-Que Choisir lance « la note que choisir » une information synthétique, simple et fiable, pour mieux aiguiller les consommateurs au moment de leur achat.

 

 

 

Disparitions de boîtes à lettres à Neuilly sur Marne

 

 

La disparition des boîtes à lettres dans le quartier

des Fauvettes à Neuilly sur Marne

serait-il le fait d'un collectionneur compulsif ?

 

C'est un peu la teneur de la lettre que nous avons envoyé à la Direction Départementale du Courrier de Seine-Saint-Denis (voir courrier 1)

Une réponse surprenante de la Poste nous est parvenue : ce n'est pas un collectionneur compulsif, c'est la volonté de la Poste (voir réponse 1)

À l’évidence, les "économies"  faites par les services de moins en moins publics de la Poste se font au détriment des personnes les plus fragiles, les moins mobiles. C’est de moins en moins admissible et de plus en plus insupportable. De plus, la seule restant dans le quartier (la Poste annexe) qui n'était accessible qu'aux heures d'ouverture est fermée pour travaux........

En avant pour la marche à pieds  si vous avez à poster une lettre !!!!

Attendons la réponse à notre courrier 2

 

Comme promis, voilà la suite : nous vous laissons apprécier l'exercice de langue de bois de la Directrice du service courrier……(voir réponse 2)

 

A suivre ...........

Energie moins chère ensemble

 

Offres lauréates « Energie moins chère ensemble »
Du jamais vu!


Forte du rassemblement de plus de 270 000 consommateurs sur le site choisirensemble.fr, l’UFC-Que Choisir se félicite du résultat des enchères inversées gaz et électricité qui se sont déroulées ce jour, sous contrôle d’un huissier de justice. Les enchères ont ainsi abouti à l’émergence de 2 offres lauréates extrêmement attractives :


 - Electricité : LAMPIRIS lauréat : 23% d’économies sur le tarif réglementé du kWH (HT) de l’électricité de septembre 2016
A l’issue de la compétition entre les fournisseurs participants, LAMPIRIS remporte le lot « Electricité » avec une offre extrêmement attractive et inédite : 23% d’économies sur le tarif réglementé du kWH (HT) d’électricité.


Cette offre est de loin la meilleure offre du marché. Cette économie vaut pour toutes les puissances à partir de 6kVA. Concrètement, pour un abonné au tarif réglementé de l’électricité, consommant 3 200kWh (6kVA),
l’économie annuelle (HT) s’élève à 67 euros. Et pour un ménage chauffé à l’électricité (consommation : 7 600 kWH, 9kVA), l’économie annuelle (HT) s’élève à pas moins de 156 euros.

 

 

- Gaz : LAMPIRIS lauréat : 17% d’économies sur le tarif réglementé du kWH (HT) du gaz de

septembre 2016
Après une série d’enchères inversées, LAMPIRIS se retrouve également lauréat avec une offre très compétitive : pas moins de 17% d’économies par rapport au tarif réglementé du kWh (HT) du gaz.


Concrètement, pour un abonné au tarif réglementé, consommant 20 000kWH en zone 1, l’économie annuelle (HT) s’élève à 118 euros.
Pour un consommateur chauffé au gaz, et inscrit pour les deux énergies, l’économie annuelle dépassera en toute logique les 200 euros.


L’UFC-Que Choisir est heureuse qu’une telle mobilisation des consommateurs ait clairement constitué un pouvoir de marché faisant significativement baisser les prix. L’association félicite également le fournisseur lauréat et tient à saluer les autres fournisseurs participants qui ont accepté de jouer le jeu de la concurrence au service des consommateurs en retournant le cahier des charges signé, et en participant activement, pour plusieurs d’entre eux, aux enchères inversées.

 

Des prix attractifs doublés d’une sécurité juridique renforcée


Outre l’intérêt financier, les offres «Energie Moins Chère Ensemble » comportent un contrat sûr, avec des conditions contractuelles imposées aux fournisseurs par l’association, avec notamment la possible facturation bimestrielle sur auto-relève pour permettre une facturation sur la base de sa consommation réelle et non sur une base estimée, le paiement du seul montant non contesté en cas de litiges sur la facture.... Ces quelques exemples, comme l’accompagnement des souscripteurs par l’UFC-Que Choisir en cas d’éventuelles réclamations, soulignent la volonté de l’association de combiner intérêt financier et sécurité juridique.
 

Sur la base des offres lauréates, chaque inscrit recevra, à compter du 10 octobre, une offre personnalisée au vu de son profil de consommation qu’il sera libre d’accepter ou non. Cette phase de conversion court jusqu’au 30 novembre 2016. En cas de souscription, est due une participation aux frais d’organisation d’un montant forfaitaire de 10 euros TTC pour une énergie (réduit à 5 euros TTC pour les abonnés et les adhérents) et 14 euros TTC pour deux énergies (réduit à 8 euros TTC pour les abonnés et les adhérents) pour couvrir les coûts engagés par l’association.

Enquête Auto-école

Les trop nombreuses sorties de route imposent une réforme d’ampleur !

 

Un an après la Loi Macron qui entendait moderniser et ouvrir le secteur des auto-écoles, l’UFC-Que Choisir rend publics aujourd’hui les résultats calamiteux d’une analyse approfondie du secteur, sur la base d’une enquête de terrain menée dans 1 374 auto-écoles . Cette étude pointe les failles béantes de l’actuelle réglementation et la persistance de mauvaises pratiques. L’UFC-Que Choisir appelle en conséquence les pouvoirs publics à une révision d’ensemble du secteur, pour que transparence de l’information et dynamisation de la concurrence fassent baisser le coût du permis de conduire tout en favorisant la sécurité routière. 

 

 


1 2 3 4   Page suivante